Cinéma à Courry le mercredi 12 janvier 2022 Un triomphe

Un triomphe12 janvier 2022 18h30 4€

Etienne, un acteur, doit animer un atelier théâtre en prison. Les cinq détenus (Patrick, Alex, Jordan, Moussa et Nabil), mécontents de l’ancien animateur, sont d’abord réticents. Mais Etienne parvient à les motiver et envisage de monter la pièce En attendant Godot de Samuel Beckett, qui reflète la vie des détenus, ces derniers se plaignant de passer leur temps à attendre. Alors que l’atelier ne devait durer que quelques jours, il convainc la directrice de la prison de faire six mois de répétitions pour pouvoir mener à bien son projet, et les acteurs seront payés, comme des professionnels.

Un jour, alors qu’Etienne est sur le point de partir, un autre détenu, Kamel, lui montre qu’il a lu la pièce et lui demande un rôle, mais sans succès, les rôles ayant déjà été distribués. Cependant, quelque temps plus tard, Kamel est parvenu à remplacer Nabil, qui soi-disant souhaite travailler au lieu de participer à la pièce. Ce n’est pas sans poser de problème, car les détenus devront avoir l’accord du juge pour pouvoir sortir pour jouer la pièce dans un véritable théâtre, et cela est moins certain pour Kamel. Les jours de répétition se succèdent…

Le jour de la représentation, l’équipe part pour le théâtre de la Croix-Rousse. Un imprévu se produit : Kamel ne veut plus jouer. Il ne voulait en fait jouer que pour son fils, qui n’est pas venu. Etienne essaie de le convaincre de venir jouer, en vain. Il est alors annoncé que le metteur en scène (Etienne) va lire le rôle en remplacement de Kamel. Finalement, juste à temps, Kamel arrive sur scène. À la fin de la représentation, les spectateurs sont enthousiastes.

Quant à Etienne, il est déçu que sa fille Nina ne soit pas venue. Celle-ci se justifiera en disant qu’elle avait des examens à réviser. Elle est d’ailleurs furieuse contre son père, qui ne lui a pas demandé comment s’étaient passés les examens.

À la suite du succès de la représentation, qui devait initialement être unique, d’autres villes font une demande à leur tour. La seconde représentation part en vrille, ce qui fait rire les spectateurs, mais Etienne est furieux du manque de professionnalisme. Tout se passera relativement bien par la suite, même si avant une représentation, les détenus sont sortis (sans permission) aller chez le coiffeur se faire teindre les cheveux ; heureusement, seul Etienne en a eu connaissance. Kamel a eu la joie de voir son fils assister à la dernière représentation.

Les détenus sont en conflit avec le chef de détention, car ce dernier confisque ou jette une partie des cadeaux obtenus à la fin des représentations. Après la dernière représentation, cela s’envenime et les détenus vont même faire la fête entièrement nus.

Quelque temps après, le Théâtre de l’Odéon demande à son tour une représentation. À la suite des récents événements, les détenus sont en isolement. Mais Etienne arrive une nouvelle fois à persuader l’administration pénitentiaire.

Au Théâtre de l’Odéon, on retrouve notamment dans le public, la directrice de la prison, Nina (pour la première fois), ainsi que la juge. Alors que les comédiens sont appelés, personne ne vient, et Etienne ne parvient pas à les retrouver. Il vient annoncer au public que les acteurs sont partis, en faisant référence à la pièce (on les attend, mais ils ne viennent pas), et demande aux spectateurs de rentrer chez eux. Puis, il se ravise et raconte son histoire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.