Les frères Bouquet espèrent rouvrir la grotte

Christophe Bouquet et son frère étaient sur le site de la grotte de la Cocalière ce mercredi matin. Les célèbres concrétions situées aux confinements du Gard et de l’Ardèche ont été découvertes par leur père et André Marti en 1952. Il y a 53 ans presque jour pour jour, celles-ci s’ouvraient aux visiteurs.

« A l’époque, personne ne croyait au tourisme en Cévennes » nous dit l’exploitant. Cette grotte, proposant 1 km de circuit, un retour en petit train et des sentiers de découverte, accueille principalement des touristes français. « La seconde nationalité, ce sont de loin les hollandais ». Naturellement, cet acteur du tourisme est inquiet pour la saison à venir.

« En France, nous n’avons pas de ministre dédié au tourisme. Nous devons être un des rares pays au monde où c’est le cas». Pour Christophe Bouquet, la chute vertigineuse du tourisme prévue en France cet été pourrait être l’électrochoc nécessaire pour désigner quelqu’un dont ce serait le ministère principal.

Actuellement, le tourisme est à la charge de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères. Ce secteur clé pour l’économie française n’est qu’une des compétences de l’intéressé. Comme de nombreux professionnels du secteur, le co-gérant de la grotte de la Cocalière souhaite pouvoir rouvrir le plus tôt possible. Christophe Bouquet est également vice-président du club des sites du Gard.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.