Premier visiteur au camping

C’est dans une maison de camping de La Borie que s’est installé le premier touriste, Dominique, originaire de la Haute-Saône. Face à lui, un paquet de cigarettes, un livre de Boris Cyrulnik La Psychothérapie de Dieu et une guitare folk.

Ancien habitant de Rimbach en Alsace, il a connu le camping grâce au jumelage qui unit les deux villages. Il y revient pour la quatrième fois. Aide-soignant en psychiatrie, il est venu dans le Gard pour décompresser. « Après une période difficile, tant pour les malades que pour le personnel, insiste-t-il, Courry permet d’être à l’écart de tout en étant proche de lieux incroyables, comme la forêt de Païolive. Un village où l’on sent quelque chose de fort, qui permet de recharger ses batteries après cette période anxiogène. »

Au camping, qui ne possède ni supérette, ni boîte de nuit, il retrouve ce qu’il recherchait : « Des valeurs simples et la chanteuse Flow que j’ai découverte lors d’un concert de Barjac. »

Le lendemain matin, il a pris le café chez Jacky, la propriétaire, avant de reprendre la route vers la forêt de Saoû dans la Drôme.

Étiquettes:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.