Courry – À popos des sangliers

sanglierDevant l’exaspération de la population courriole face à l’intrusion massive des sangliers, Jacques San Filippo, maire, a écrit le 1* août au
préfet du Gard afin de solliciter les services de l’État.

Les dégâts causés par les sangliers dans les jardins et les cultures, en plus des accidents de la route, heureusement matériels, sur la D 904,
ne sont plus tolérés par les habitants.

Lors de la réunion du 6 août entre le lieutenant de louveterie, la fédération de la chasse, les chasseurs et la municipalité, il a été décidé de procéder à des tirs de nuit par la louveterie, en attendant I’ouverture de la chasse le 15 août.

Seule une pression de chasse très forte permettra de retrouver l’équilibre entre la faune sauvage et les territoires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.