C’est une véritable chasse à l’homme qui s’est tenue à Courry ces 29 et 30 septembre.

Depuis 15h00 ce mardi, plus personne n’avait aperçu Jacky Sereni.
Une cinquantaine d’habitants encadrés par la gendarmerie ont quadrillé les bois de l’entité pour retrouver la disparue. Une mobilisation qui a réuni une quinzaine de gendarmes de Saint-Ambroix, Anduze et Saint-Martin, ainsi que quelques réservistes. Deux chiens ont aussi été dépêchés de Nîmes ainsi qu’un hélicoptère.
Sur le coup de 11h00, c’est à l’entrée du village que l’octogénaire a été retrouvée « couchée dans la nature » informe un des 18 chasseurs, présents et qui ont effectué un travail très apprécié de la population.
Vers 11h30, tout le village a quitté le QG de campagne qui s’était installé devant son domicile. Jacky nous informait « ne plus se rappeler de rien mais remerciait l’habitante qui l’avait trouvé dans son jardin». Particulièrement affectée depuis le décès de son mari Popaul, l’ancien maire de l’entité, elle était handicapée par la maladie d’Alzeimer.
Cette nuit-là, les températures étaient descendues à 7 degrés.
Elle est finalement décédée chez elle dans la soirée. Tout le village se joint à nous pour les condoléances de circonstance.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.