La Fraternelle a pris son repas annuel aux Chênes

AssociationsCourry

Publié le  , mis à jour 

La société de chasse au petit gibier La Fraternelle a tenu son annuel repas. Si le président et un des vice-présidents étaient présents, les membres ont pour la plupart souhaité chasser plutôt que de festoyer avec les habitants. «  La plupart n’a pas pu ou voulu venir à cause du passe sanitaire demandé », apprend-t-on.

Pour une trentaine d’euros, les participants ont profité du célèbre couscous de l’établissement des Chênes, enfin rouvert, dont la réputation a largement dépassé les frontières du département.

La loterie, qui a eu lieu durant le repas, a compris les habituelles pièces de vènerie, du vin et des paniers garnis. Une organisation que l’on doit à son ancien président, Charles Cerbini, toujours très présent à La Fraternelle. Plusieurs évènements ont marqué la société de chasse cette année vu qu’elle a élu un nouveau président, Jacky Palmier, également responsable de la GIP, la chasse au gros. Une société alliant les chasseurs de Meyrannes et de Courry. « Pour cette année, la distribution des cartes s’est faite le 4 septembre « , informe le secrétaire de La Fraternelle.

Le petit gibier qui sera relâché cette année ne viendra pas de Saint-Julien-les-Rosiers comme d’habitude, le centre étant fermé. Les 350 perdreaux et faisans qui seront relâchés sur le territoire de chasse proviendront exclusivement du lieu-dit La Brique en bois dans le village limitrophe de Gagnières. « Grâce aux moutons qui sont présents dans le secteur, les sites de nidification ont été élargis » informe un chasseur. Le gibier s’installe dès lors durablement.

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.