Le peintre de Reboul et les iris de mai

C’est dans sa maison du hameau de Reboul, où il vit depuis 1973, que Michel Le Gouguec, était attablé ce 7 mai. En bas se trouve son atelier de peinture et dans une pièce vitrée à l’étage, le lieu où il dessine. Originaire du Morbihan, ce courriol d’adoption est tombé amoureux de la peinture à ses 13 ans, lors d’une visite au Louvre.

Une rencontre avec Cézanne qui le marqua profondément. Tout autour de son atelier, des dizaines d’iris multicolores courbaient leurs fleurs épaisses. « Le mois de mai, c’est mon mois. C’est celui que je préfère » nous avoue t’il sans grande surprise. Il est vrai que les iris sont largement présents dans ses compositions.

Mais ce peintre sensible qui oeuvre « par nécessité », comme il aime à le dire, est également illustrateur. Sur du papier cartonné, il dessine les fables de La Fontaine, Don Quichotte ou les contes du chat perché. A la plume et avec quelques lavis, il fait revivre sur papier l’imaginaire de grands auteurs.

Michel Le Gouguec, fêtera cette année ses 80 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.