Mesure des eaux à La Cocalière

Mesure des eaux à la Cocalière
Ce 06 juillet, 6 spéléologues se sont rendus à la grotte de la Cocalière. Arnaud Judicael, permanent du Comité spéléologique de l’Ardèche » s’exprime en ce sens: «Notre objectif premier était d’emmener des étudiants du point culminant de l’Ardèche du calcaire ardéchois (Col de l’Escrinet) vers la grotte de la Cocalière en plusieurs étapes ». Pour cette sortie, Il accompagnait des collégiens de Vallon pont d’Arc où une option permet aux jeunes de découvrir la spéléologie. Au delà de cette sortie, une expérience scientifique a été mise en place. Sur l’ensemble du réseau souterrain proche traversant les départements de l’Ardèche et du Gard, Arnaud Judicael a posé des capteurs: « Ces sondes souterraines permettent d’enregistrer températures et pressions. Un travail qui prendra au moins trois ans avant de révéler les premiers résultats », informe le scientifique. Une étude sur l’amélioration des connaissances hydrologiques sur le secteur qui permettra en outre une meilleure connaissance de la circulation des eaux souterraines ascendantes et descendantes. S’il finance ses projets sur fonds propres, il tient à remercier les élus qui l’accompagnent en Ardèche à réaliser ses relevés météo dans le département ardéchois. Les données seront traitées par l’école des mines d’Alès et l’université Savoie-Mont-blanc. Informations: Cds.07@wanadoo.fr
L’adressage suit son cours
Porté par Eddy Raepsaet, l’adressage est en voie de finalisation. Armé de son propre matériel, l’élu arpente les quelques rues du village afin de mettre les numéros sur les façades des maisons. La réflexion sur l’adressage a débuté il y a plus d’un an suite à une discussion au conseil municipal. Une participation citoyenne a permis aux élus de valider des propositions suite à deux réunions publiques. « Nous avons opté pour le système métrique qui attribue des numéros aux maisons en fonction de la distance qui les sépare du début de la rue » informe Eddy Raepsaet. Si les plaques de rue ont été posées par Patrick, l’ouvrier municipal, c’est Eddy qui est en charge de la pose des numéros. Ils ont été choisis d’une couleur neutre.

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.